Gedimat attaque au sud !

Thierry Chabagny et Christopher Pratt ont été les premiers à oser empanner hier soir pour gagner dans le sud, où ils espèrent un alizé plus fort. Désormais, ils ne voient plus aucun bateau et font leur route, en 6e position au classement, mais leaders de ceux qui ont choisi cette option dans le sud.

Que ceux qui ont vu Thierry Chabagny et Christopher Pratt dégringoler aux classements de la 3e à la 6e place se rassurent : Gedimat n'a pas eu un problème technique ou une soudaine panne de vitesse. Ses skippers ont juste décidé d'attaquer très franchement dans le Sud.

Hier vers 21h, ils ont en effet été les premiers à faire ce choix radical. Gedimat a ainsi quitté le quatuor des leaders dans lequel il bataillait avec Macif, Cercle Vert et Nacarat pour changer de bord en empannant sous spi. Une attaque franche, osée, et dont on ne connaitra les éventuels bénéfices que dans plusieurs jours.

Thierry Chabagny et Christopher Pratt investissent et acceptent ainsi de perdre du terrain aux pointages provisoires, sachant que le but de cette manœuvre spectaculaire est d'aller chercher un alizé plus établi et plus fort. Thierry Chabagny prévenait hier qu'il faudrait aller sans doute chercher ce vent portant jusqu'à un point au nord-ouest de l'archipel du Cap Vert : c'est visiblement ce qu'ils sont en train de faire et Gedimat est désormais le plus à l'ouest du groupe des trois bateaux qui ont fait ce même choix, Banque Populaire et Sepalumic étant désormais leurs plus proches adversaires. A noter que presque toute la flotte est, elle aussi, en train de plonger vers le sud, mais que ce choix a été plus tardif, vers 7h ce matin.

Qui aura eu raison au final? Il faudra attendre probablement quelques jours pour le savoir mais une chose est sûre : Thierry Chabagny et Christopher Pratt ne sont pas du genre influençables. Ils font leur route, au mieux de ce qu'ils pensent être la bonne solution. Ils sont désormais leaders des sudistes, très en-dessous de la route directe, à une quarantaine de milles des leaders Erwan Tabarly et Eric Péron (Nacarat), contre 15 milles hier. Mais encore une fois ce ne sont pas les classements provisoires qui intéressent les marins de Gedimat... mais bien le final à l'arrivée à Saint Barthélemy.

Transat AG2R La Mondiale 2012  //  30/04/2012
Article précédent : « Gedimat retrouve le trio de tête ! »  //  Article suivant : « Gedimat 3e aux Canaries et bateau le plus rapide sur 24 heures ! »