Gedimat encore leader au cap Finisterre !

En ce début de deuxième étape de la Solitaire du Figaro Eric Bompard cachemire entre Sanxenxo et Concarneau, Thierry Chabagny confirme qu’il est en très grande forme. Alors que la flotte entame le contournement du cap Finisterre, c’est Gedimat qui est aux commandes !

A l’aller vers l’Espagne comme au retour vers la Bretagne, Thierry Chabagny semble apprécier le contournement du cap Finisterre. Il est en tête et a été joint par VHF à la vacation matinale, où il a expliqué : « La masse nuageuse nous empêche d'avoir le nord-est prévu initialement. Je me suis même retrouvé avec du sud-ouest à un moment, j'ai même fait du spi ! Je n'ai pas dormi pour l'instant. Normalement, en début de journée, les orages se terminent. A chaque fois qu'on prend du nord-est, on se dit que cette fois c'est la bonne… Mais ça fait dix fois que ça fait le coup ! C'est assez paradoxal de se battre dans la pétole pour aller se faire casser la figure dans la baston. Mais c'est joli, le soleil qui va se lever sur la montagne, c'est sympa. Les orages aussi, mais c'est un peu plus stressant, tu as toujours peur que cela bousille ton électronique… »

Elle est donc bien curieuse cette première nuit de course à longer les côtes espagnoles. Repartis hier après-midi de Sanxenxo, les 39 marins de la flotte de la Solitaire du Figaro Eric Bompard cachemire ont rencontré toute la nuit des orages qui ont beaucoup perturbé le vent de nord-est attendu… Au point qu’ils ont rencontré des zones de vent faibles, et même par moment des vents portants qui leur ont permis de naviguer, par intermittence, sous spinnaker ! Ce n’est que ce lundi matin que le vent attendu semble arriver sur le plan d’eau, pour une vingtaine de nœuds effectivement de nord-est. Personne n’a pu dormir cette nuit : il a fallu virer de bord ou empanner de très nombreuses fois pour progresser (le plus souvent assez lentement) vers le nord.

Thierry Chabagny, déjà vainqueur de la première étape, n’a laissé le soin à personne de prendre les commandes. Au pointage de 8h ce matin, le skipper de Gedimat est tout simplement en tête, devant son copain Corentin Douguet. Il faut croire qu’aller prendre un bain forcé dans le port de Sanxenxo après la remise des prix pour fêter la victoire donne l’inspiration ! Les écarts sont encore faibles pour le moment, les dix premiers se tenant en un demi mille. Il faut noter cependant que parmi les huit leaders du classement général, seuls Charlie Dalin et Gwénolé Gahinet ont réussi à suivre le rythme imposé par le skipper de Gedimat. Les cinq autres plus dangereux rivaux de Thierry Chabagny ont concédé un peu de terrain : Xavier Macaire est 23e à 1,4 mille ; Jérémie Beyou est 24e à 1,5 mille ; Yann Eliès est 27e à 1,8 mille ; Gildas Morvan est 29e à 2,5 milles et Alexis Loison est 30e à 2,9 milles.

A un peu plus de 400 milles de l’arrivée à Concarneau, rien n’est joué évidemment. Mais ne serait-ce que psychologiquement, Thierry Chabagny marque des points. Il montre à tous qu’il n’est pas décidé à se contenter de sa superbe victoire dans la première étape. Alors que la tête de flotte va aborder la large baie de La Corogne, il envoie un message clair : il faut compter avec lui aussi pour le classement général. Les supporters de Gedimat sont aux anges : jamais le bateau n’avait été aussi en vue sur une Solitaire !

Solitaire du Figaro Eric Bompard cachemire  //  08/06/2015
Article précédent : « Thierry Chabagny : « s’appuyer là-dessus… » »  //  Article suivant : « Thierry Chabagny : « casque lourd pour rentrer à la maison ! » »