Gedimat remonte à la deuxième place

Thierry Chabagny Et Erwan Tabarly à bord de Gedimat ont réussi à doubler le bateau de Kito De Pavant et Gwenaël Gbick la nuit dernière, et celui de Michel Desjoyeaux et Corentin Horeau ce midi. Ils sont remontés à la deuxième place de la Transat AG2R La Mondiale, mais Thierry Chabagny n'est pas optimiste sur son option nord.

C'est la fin du douzième jour de course sur la Transat AG2R La Mondiale et Gedimat - qui était encore quatrième hier soir - vient de remonter sur le podium provisoire, après un duel très serré remporté d'abord la nuit dernière contre le Made in Midi de Kito De Pavant et Gwenaël Gbick, puis un croisement devant Michel Desjoyeaux et Corentin Horeau (Bretagne Crédit Mutuel Performance). Thierry Chabagny et Erwan Tabarly sont même revenus à un demi mille seulement des nouveaux leaders Jean Le Cam et Gildas Mahé (Interface Concept) cet après-midi. Deuxièmes et avec le leader tout proche, sur le papier c'est une situation plus qu'intéressante, mais selon Thierry Chabagny le classement est très flatteur. Si la bataille est belle entre ces partisans de l'option nord c'est l'autre idée, celle des sudistes, qui risque de s'avérer payante dans quelques jours.

La belle avance de Gedimat et de ses "collègues" proches de la route directe risquerait donc fort de fondre comme de neige au soleil, explique Thierry Chabagny : "Avec Erwan nous sommes un peu verts parce que la route du Nord se referme. Les routages qu'on fait tourner maintenant nous forcent à descendre bien plus tôt que prévu pour aller dans le sud. La bascule de nord-ouest qu'on allait chercher n'existe plus. J'espère me tromper, par exemple en ce moment on a un peu plus de vent que prévu, mais normalement ceux du sud devraient passer largement devant nous. C'est le côté aléatoire des transats, on paie cher la météo des Canaries où nous sommes passés en tête après une vraie régate depuis Concarneau. Si là-bas il y avait eu comme très souvent du vent de nord-est bien établi à la place de cette pétole et de ces grains orageux, nous serions devant dans le sud… ce n'est malheureusement pas le cas."

A 2000 milles de l'arrivée à Saint Barthélemy, pas question pour autant de baisser les bras. "Il y a du beau monde dans notre coin, des Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam, Kito De Pavant et compagnie… la concurrence est très rude et l'objectif avec Erwan va être de tout faire pour être les premiers du 'Rond B'. C'est assez motivant de se battre contre de tels adversaires qui ont gagné autant de Solitaire du Figaro et de Vendée Globe. Cette nuit nous avons réussi à doubler Kito De Pavant et Gwen Gbick, nous les voyons toujours mais ils sont un peu derrière maintenant et on préfère !" Au classement de 15h, seul le bateau de Jean Le Cam et Gildas Mahé était encore devant Gedimat.

Transat AG2R La Mondiale  //  18/04/2014
Article précédent : « Gedimat a démâté »  //  Article suivant : « Gedimat dans le trio de tête sur la route nord »