Thierry Chabagny 7e à Douarnenez

Le skipper du Figaro Gedimat a franchi la ligne de l’ultime course de la saison en 7e position à 13h34 minutes et 57 secondes. Partie dimanche dernier de Douarnenez, la flotte des 19 concurrents devait virer le mythique phare du Fastnet avant de redescendre vers Douarnenez. Il a fallu faire face à des conditions compliquées, du près dans une mer hachée. Sans compter le niveau particulièrement relevé des Figaristes, tous déterminés à bien figurer sur la dernière course de la saison.
Explications de Thierry Chabagny.

« C’était long pour aller jusqu’au Fastnet, long pour en revenir aussi ! Il a fallu sans cesse tirer des bords à l’aller, ensuite c’était un long bord pour le retour. 
C’était super intéressant, il y a eu une belle bagarre. Malheureusement j’ai un peu raté ma première nuit dans le Four, je ne suis pas parti du bon côté et j’ai eu des petits soucis de vitesse par rapport à des bateaux qui étaient à côté de moi et qui s’en sont mieux sorti. J’ai donc payé ça tout du long de la course, il a fallu que je me bagarre pour grappiller place par place… Un travail de longue haleine ! C’est toujours satisfaisant de revenir sur les bateaux, les doubler. Je suis content parce que j’ai bien réussi à me rapprocher du groupe de tête. J’ai notamment bien réduit l’écart cette nuit, j’ai fait un coup intéressant, notamment parce que j’étais derrière. Alors que j’allais me reposer, le front nous est arrivé dessus juste après le passage du DST de Ouessant ; il y a eu une adonnante tellement forte que le bateau est parti au tas. Le vent arrivait de l’arrière, j’ai envoyé le spi tout de suite, cela m’a permis de revenir rapidement sur Adrien Hardy et de reprendre 2 milles à tout le monde. Cela peut paraître peu mais en Figaro c’est pas mal ! »

21/09/2017
Article précédent : « Thierry Chabagny, 8e du Championnat de France Elite de Course au Large, fait le bilan »  //  Article suivant : « Douarnenez Fastnet Solo 2017 : Beaucoup de près au menu »