Thierry Chabagny 8e à Plymouth

La première étape de la Solitaire du Figaro Eric Bompard cachemire a rendu son verdict : Alexis Loison - Groupe Fiva l'emporte devant Fabien Delahaye - Skipper Macif 2012 et Jérémie Beyou - Maître Coq. Thierry Chabagny, le skipper de Gedimat, passe la ligne d'arrivée en 8e position, à seulement 22 minutes et 28 secondes du désormais leader au classement général, Alexis Loison. Dans une course au classement au temps, Thierry reste donc plus que jamais dans le match !

Thierry Chabagny a passé la ligne d'arrivée à 16h16'18'' heure française après 3 jours 3 heures 16 minutes et 18 secondes de course à 6,43 nœuds de moyenne.

Cette première étape entre Deauville et Plymouth avec trois traversées de la Manche au programme a tenu toutes ses promesses : de nombreuses transitions, des conditions de vent très variées, des changements de leader réguliers et un final haletant avec une arrivée groupée !

Le skipper de Gedimat à l'arrivée : « C'était une étape pleine de rebondissements, ça a bougé dans tous les sens, il y avait beaucoup de pièges à éviter. Cette première étape était vraiment technique : de la molle, du vent fort, une mer forte à Wolf Rock, là où Yann Eliès (Groupe Queguiner) a démâté d'ailleurs. Ça me fait mal au cœur pour lui car je sais très bien ce qu'il ressent (ndr : Gedimat avait démâté lors de la Transat AG2R La Mondiale alors qu'il était en tête)...

Je suis satisfait de ma place, d'autant que je me suis fait piégé à Ste Catherine à l'Ile de Wight : j'étais dans le coup dès le début, je passe 5e après la première transmanche et je fais l'erreur de profiter du courant portant ; or ce sont ceux qui sont passés au large qui s'en sont bien tiré et nous ont mis une belle valda ! J'ai vraiment bataillé pour revenir en passant la dernière nuit à grappiller chaque concurrent en vitesse.

La Solitaire du Figaro Eric Bompard cachemire est une course à élimination, il ne fallait pas prendre de retard dès la première étape, en plus j'avais peur de tomber dans la pétole à l'arrivée et de prendre 1h30 ou 2h de retard. Tout va bien, je vais pouvoir rejouer à la prochaine ! Je n'ai que 22 minutes de retard sur Alexis Loison, quand il reste 1500 milles à parcourir, c'est peanuts ! »

Solitaire du Figaro Eric Bompard cachemire  //  11/06/2014
Article précédent : « Thierry Chabagny préserve toutes ses chances »  //  Article suivant : « Veillée d'armes pour Thierry Chabagny »