Thierry Chabagny, 8e de la Lorient-Horta Solo

Thierry Chabagny a franchi la ligne d’arrivée à Lorient ce dimanche 28 septembre 2014 à 00h 10 minutes et 17 secondes, après 8 jours 7 heures 10 minutes et 17 secondes de course. Parti de Horta le 19 septembre dernier, le skipper de Gedimat est forcément déçu du résultat, même s’il a particulièrement apprécié cette première édition de la Lorient-Horta Solo. Cette dernière journée dans un vent instable fut usante, il raconte.

« Ce dernier jour de course était sympa, sous le soleil. Mis à part le vent vachement instable… Il fallait donc être à la barre tout le temps, c’était plutôt éprouvant. Je ne devais d’autant pas lâcher que je naviguais groupé avec Isabelle Joschke et Gildas Morvan devant moi, et Paul Meilhat juste derrière.
Rétrospectivement, tout s’est joué dans le premier virage en début de course, j’ai pris l’extérieur mais c’est rentré aussi pour ceux qui étaient à l’intérieur. Et comme ils ont fait moins de route, ils sont sortis en premier. C’est à ce moment-là que la course s’est jouée et que j’ai tout perdu. Revenir sur les tout premiers était clairement impossible. C’est ça la course au large, parfois tout se joue sur une phase de transition importante, un passage de front.
Ce format de course était vraiment très intéressant car c’est une épreuve intermédiaire entre une Transat et la Solitaire. Tu ne barres pas une semaine toute la journée comme sur la Solitaire, il faut gérer le bateau, l’énergie, le bonhomme, c’est un rythme un peu différent. En revanche, deux jours avant l’arrivée, tout le monde se remet en mode Solitaire et là c’est H24 sur le pont ! C’est moins le sprint que la Solitaire, là il y a plus d’endurance.
Je garde en mémoire le départ d’Horta : c’était magique, on a vu le mont Pico découvert toute la soirée, c’était magnifique. »

Lorient Horta Solo  //  28/09/2014
Article suivant : « Thierry Chabagny : « Arrivée samedi soir à Lorient » »