Thierry Chabagny embarque Erwan Tabarly

C’est un duo de choc qui s’alignera au départ de la Transat AG2R La Mondiale le 6 avril prochain. Erwan Tabarly sera le co-skipper de Thierry Chabagny, skipper de Gedimat depuis 2011.

Amis à terre, « collègues » au Pôle Finistère Course au Large de Port la Forêt, sparring-partners de kite surf, Thierry Chabagny et Erwan Tabarly seront surtout de très sérieux prétendants à la victoire finale à St Barthélémy. Ils connaissent parfaitement le parcours (ce sera la 6e participation de Thierry et la 7e d’Erwan) et ont de sérieux atouts pour sortir leur épingle du jeu.

Thierry Chabagny : « notre motivation est notre plus gros atout »

Pourquoi avoir demandé à Erwan de courir avec toi la Transat AG2R La Mondiale ?
D’abord, parce qu’il est performant en Figaro ! Il l’a souvent prouvé ces dernières années et plus récemment sur la Transat Bretagne Martinique qu’il a remporté en 2013. Et puis parce que le connaissant bien par ailleurs, je sais que l’on s’entendra bien lors de ces 3 semaines en mer.

Que peut-il t’apporter ?
Tout ce qu’un Figariste aguerri peut apporter à un projet de course. C’est-à-dire son expertise, son expérience, sa vision stratégique et son aptitude à faire marcher le bateau vite et longtemps !

Comment allez-vous fonctionner à bord ?
Les décisions importantes de trajectoire et les manoeuvres seront collégiales, c’est tout l’intérêt du double ! Pour le reste, on s’adaptera en fonction des conditions météo et de l’état de fatigue de chacun.

Vous vous connaissez depuis longtemps, que peut vous apporter votre bonne entente à terre ?
Erwan et moi nous connaissons depuis 1198 et on a des parcours plus ou moins similaires. On a navigué ensemble sur Banque Populaire V. Bien s’entendre est évidemment un avantage pour être performant sur un bateau de course. Mais notre motivation est sans doute notre plus gros atout. Erwan est souvent passé très près de la victoire, je sais qu’il a très envie d’inscrire la Transat AG2R La Mondiale à son palmarès. Et ça tombe bien parce que c’est pareil pour moi !

Erwan Tabarly : « un échange permanent »

Erwan, pourquoi avoir accepté de participer avec Thierry ?
Il me l’avait proposé il y a un moment mais je voulais participer à la Transat AG2R La Mondiale avec mon bateau. Comme je n’ai pas réussi à boucler mon budget je l’ai rappelé parce que l’idée me semblait bonne ! D’abord parce qu’on a le même objectif, de grandes ambitions et une grosse envie, et les moyens d’y arriver. En plus Thierry est un ami et on se connaît bien.

Tu étais passé près de la victoire en 2012 (2e avec Eric Péron), as-tu une revanche à prendre ?

Je suis en effet passé près de la victoire il a 2 ans après avoir mené une bonne partie de la course avec Eric. Je ne parlerais de revanche, mais je suis encore plus motivé. D’autant que ma victoire sur la Transat Bretagne Martinique en 2013 m’a montré que j’avais les capacités pour gagner, elle m’a apporté de la confiance et m’a surtout enlevé le poids de l’éternel deuxième. Les mauvaises ondes ne m’atteignent plus !

Comment envisages-tu ton rôle à bord ?
Je pense que les rôles vont se répartir de manière assez naturelle. Je suis certes co-skipper mais je ne compte pas être attentiste, je vais faire en sorte d’apporter tout ce que je sais. Il est vrai que j’ai plus l’habitude d’être meneur mais il n’y a aucune ambigüité : c’est bien Thierry le skipper de Gedimat.
Je vais apporter mon expérience du bateau, je connais bien les Transats pour en avoir couru 10 en Figaro (4 en solitaire et 6 en double) et 2 en trimaran. Je vais surtout m’investir à fond. Ce qui est super dans une Transat en double, c’est qu’on est dans l’échange permanent.

Transat AG2R La Mondiale  //  17/01/2014
Article précédent : « Thierry Chabagny : « les premières heures de course seront déterminantes» »  //