Thierry Chabagny : « il y aura du spectacle… »

Thierry Chabagny est arrivé en convoyage cette nuit aux Sables d’Olonne, à bord de Gedimat. Il a le week-end devant lui pour bien préparer cette Solo Maitre Coq, première épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large en solitaire. Pour mémoire, il avait terminé 2e et 3e des précédentes éditions. Le vent s’annonce au rendez-vous cette année encore.

Gedimat a emprunté le célèbre chenal des Sables d’Olonne cette nuit et Thierry Chabagny a amarré son Figaro à 1h30 au « Ponton du Vendée Globe », à côté des 39 autres participants de la Solo Maître Coq 2015. La première épreuve solitaire comptant pour le Championnat de France exige des concurrents qu’ils soient sur place tout le week-end, afin de pouvoir effectuer les contrôles de jauge et répondre aux demandes des médias.

Sur le mode d’un grand prix, l’épreuve est en deux temps : lundi et mardi parcours côtiers ou bananes et jeudi départ de la grande course, une boucle de 320 milles entre Les Sables, l’ile de Ré et Belle-Ile. « Les deux premières journées seront très importantes » explique le skipper de Gedimat, car à moins que cela ne soit modifié lors du briefing prévu lundi matin, les parcours côtiers de plus de 20 milles seront de coefficient 1,5, de coefficient 1 s’ils font moins, alors que la grande course est de coefficient 3 ». Deux parcours côtiers de 20 milles (ou 3 parcours banane) compteraient autant dans ce cas que la grande course de 320 milles. « C’est un peu le même mode de fonctionnement en mini championnat que sur la Generali Solo » explique Thierry Chabagny. Il faudra donc être performant dès l’entame, il n’y aura pas de round d’observation.

Parcours techniques et grande course

« Quatre parcours côtiers différents sont possibles, la direction de course choisira en fonction de la météo. Il y en a d’assez complexes, avec beaucoup de bouées. J’étais justement en train de les étudier. » Ces parcours passent souvent devant la grande plage des Sables d’Olonne et devant les jetées. Et comme le vent sera de la partie, « il y aura du spectacle ».

En effet s’il fait gris aujourd’hui aux Sables d’Olonne, la météo va s’améliorer ce week-end. « Un gros anticyclone va s’installer sur le nord de l’Europe et va générer des vents de nord-est au moins pour les journées de lundi et mardi. Le matin, on pourra avoir 15 à 20 nœuds, voire plus. L’après-midi, le vent mollira probablement à une douzaine de nœuds par effet thermique. Des conditions parfaites sur le papier pour que la direction de course nous envoie faire plusieurs petites courses par jour, lundi et mardi ». Pour la grande course jeudi, il est encore trop tôt pour en parler. Pour le moment, les fichiers donnent du vent soutenu jeudi (20 à 25 nœuds) mais qui pourrait s’écrouler totalement en fin de course, pendant la deuxième nuit. « C’est très aléatoire et ça a vraiment le temps d’évoluer car là on parle de prévisions à plus d’une semaine. » Inutile donc de trop prévoir à l’avance : la prochaine échéance est bien celle des courses de lundi et mardi qui marqueront l’entrée dans la saison officielle. Le programme du week-end pour Thierry Chabagny sera celui de tous les avant-départs de grande course : « du sport, du repos, l’étude des parcours et de la météo… »

Solo Maitre CoQ 2015  //  17/04/2015
Article précédent : « Thierry Chabagny : « l’objectif c’est de préparer La Solitaire » »  //  Article suivant : « Solo Maître Coq : Thierry Chabagny vise un nouveau podium pour Gédimat »